• Marchal : la "Festa de l'òreilha", samedi 1er septembreEt si on prenait un peu la route plein nord, direction l'Artense ? Marchal, berceau de nombreux violoneux, accueille une nouvelle édition de sa fête du violon organisée par l'association Paroles de Tilleul, et met ainsi la musique traditionnelle à l'honneur. Parlez-en autour de vous pour que cette manifestation de qualité perdure encore longtemps !

    Les temps forts

    • Matinée : Stage de violon de 10h30 à 12h30
    • Poursuite de la musique pour le plaisir avec un bœuf animé par tous les musiciens confirmés et débutants qui voudront se joindre au groupe : danses et plaisir au programme.
    • A 21 heures, les groupes « Remolin » et « Les violons de Nedde » nous feront voyager et danser avec leurs musiques entraînantes et variées.

    Programme de la journée

    > 10h30-12h30 : Stage de violon avec Marthe TOURRET

    Présentation

    Marthe commence dès l’enfance l’apprentissage du violon en école de musique. Elle développera par la suite son jeu vers les musiques traditionnelles en fréquentant notamment l’association « Les Brayauds » (CDMDT 63) auprès de laquelle elle bénéficiera d’un apprentissage plus informel. Elle mènera ces deux bagages musicaux de front jus- qu’au bac puis, son parcours la mènera à se concentrer plus spécifiquement sur les musiques traditionnelle, notamment en intégrant la formation du DEM de Limoges. Marthe joue aujourd’hui avec les groupes Maralha (musique du limousin Auvergne, trois violons/voix), La Brande (musique du Berry, accordéon/violon/banjo/cornemuse-chant), ALFAS (quatuor à cordes de musiques d’Auvergne et du Limousin) et Bourrasque (musiques du Massif-Central et des Appalaches, banjo, fifre, violon).

    Contenu du stage

    Pour l’atelier violon, approche des styles de jeu et des sons typés des violoneux, autour d’un répertoire du Massif-Central (majoritairement Auvergnat-Limousin). Travail sur le son et l’intention, le répertoire à danser, des éléments techniques (jeux d’archet, d’ornements, …) le phrasé, etc… Pour l’atelier collectif, travail sur le jeu en groupe, qui pourra être axé sur la relation entre musique et danse et sur la relation d’écoute entre musiciens(nes).
    Le stage est accessible à tous niveaux sauf grands (es) débutants (es), il est attendu de la part des stagiaires d’être autonome dans l’apprentissage d’oreille d’un air simple.

    Pour confirmer votre participation, remplir et renvoyer le coupon-réponse avec un chèque de 20 € à l’ordre de l’association « Paroles de Tilleul » – Mairie – 15270 MARCHAL

    > 15h-18h : Rencontre musicale

    Rencontre de musiciens amateurs qui ont envie de faire partager leur passion : amenez vos instruments et tous ensemble, faites danser, chanter, jouer les passionnés de musique

    > 21 h : Concert-bal avec les groupes « Remolin » et « Les violons de Nedde »

    Soirée en deux parties avec « Remolin» et « Les violons de Nedde » :

    • Une partie à écouter
    • Une initiation à la danse partagée avec les danseurs des groupes

    Les violons de Nedde

    Les musiciens du groupe « Les violons de Nedde », constitué en 2005, ont tous appartenu à l’ensemble « Violons Limousins ».

    Remolin

    L’occitan Remolin peut se traduire par tourbillon.
    Ce projet est une proposition de musiques de bal vocal, avec un chœur féminin, Brigitte Bigotte, Brigitte Cipière et Véronique Vidal, accompagné de Christian Mage (accordéon chromatique) et Xavier Vidal (violon). Les chants à danser monodiques ont été collectés dans le Quercy ou le Cantal.
    Depuis de nombreuses années ces musiciens participent à l’animation de bals dans leur région d’origine, et en dehors.
    Ils proposent un répertoire varié : bourrées, calvinhades, rondes, demi tours et autres danses en couple (valses, polkas, scottiches, mazurkas …).

    Entrée : 7 €

     

    Renseignements et réservations au 04 71 78 72 76

    Association « Paroles de Tilleul » – Mairie – 15270 Champ-sur-Tarentaine – Marchal


    votre commentaire
  • Cet été, profitez d'une visite dans le bourg de Marchastel pour (re)découvrir le village mais aussi venir à la rencontre... de ses nouveaux habitants !

    Que faire de ses pots de fleur usagers ? A Marchastel, on a eu une idée de génie : une trentaine de pots, décorés et personnifiés - ce sont notamment des personnages de film ou de dessins animés - ont trouvé une seconde vie et font l'objet d'une balade insolite pour les promeneurs et randonneurs. Dans et au détour des rues du village, saurez-vous les retrouver ?

    Marchastel : une balade insolite dans le bourg

    Marchastel : une balade insolite dans le bourg

    Marchastel : une balade insolite dans le bourg

    Photos : Mairie de Marchastel

    Voilà encore une formidable idée d'attirer locaux et vacanciers dans ce village de 150 âmes, trop souvent méconnu des touristes mais aussi des cantaliens. Marchastel, c'est pourtant une jolie église romane du XIIe siècle, de multiples itinéraires de randonnée entre plateaux et vallées, les fameuses "trappes à loups" et une vue imprenable (depuis le sentier "des Trois Pierres") sur le viaduc de Barajol (inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques).


    votre commentaire
  • Les 21 et 22 juillet, l'une des plantes emblématiques du massif cantalien est à l'honneur à Riom-ès-Montagnes. Au programme : défilé de confréries, marché de pays, randonnée, train spécial du Gentiane Express et arrachage de gentiane sur les plateaux, animations musicales et chorégraphiques, théâtre, sans oublier... le traditionnel lavage des racines de gentiane jusqu'à la fontaine !

    Riom-ès-Montagnes : 21e Fête de la Gentiane

    Voici le programme !

    Riom-ès-Montagnes : 21e Fête de la Gentiane


    votre commentaire
  • Le collectif de paysagistes-architectes en charge de l’élaboration du Plan de paysage « Vallée de la Rhue – Val de Sumène » porté par le Parc des Volcans d’Auvergne organise la première balade paysagère dans le cadre de la démarche participative du projet. 

    Ouverte à tous (élus, acteurs économiques, partenaires, associations, habitants, enfants...), cette balade gratuite est organisée le samedi 23 juin 2018 pour arpenter, observer, lire, comprendre le paysage et le territoire tout en découvrant ses richesses et son patrimoine. Elle est animée par le prestataire « 1 pas de côté » (le collectif précédemment cité). 

    La vallée de la Rhue en toile de fond

    St-Etienne-de-Chomeil : Il s’agit de s’interroger sur le paysage observé et de recueillir les perceptions de chacun afin d’identifier les aspects positifs et négatifs du territoire du Plan de paysage. 

    Rendez-vous est donné devant l'église de Saint-Etienne-de-Chomeil. A 12 h 30, un pique-nique participatif est organisé pour ceux et celles qui le souhaitent (repas sorti du sac, les participants peuvent apporter un sandwich ou un repas / boisson à partager). Puis de 14 h à 16 h 30, place à la balade (sur le thème du "grand Paysage") en direction du Rocher d’Urlande, en gardant une perspective sur la Vallée de la Rhue. 

    Il est recommandé de se munir de chaussures et de vêtements de marche adaptés en cas de froid / pluie, ainsi que d'eau, de crème solaire et d'un appareil photo.

     Inscriptions au 04 73 65 64 18 ou par mail : cpayet@parcdesvolcans.fr

    Un inventaire du petit patrimoine

    Trois jours plus tard, mercredi 27 juin, le Parc Naturel Régional des volcans d’Auvergne organise, à l’occasion de son inventaire du petit patrimoine bâti, un atelier participatif d’inventaire du petit patrimoine, ouvert à tous, de 14 h à 16 h 30 Saint-Etienne-de-Chomeil.

    Renseignements : 04 71 20 22 10 ou patrimoine.bati@parcdesvolcans.fr


    votre commentaire
  • Le Vaulmier : la cascade du Pissarot retrouve la lumièreLe Vaulmier, village de 63 habitants niché au cœur de la vallée du Mars, entend préserver son patrimoine naturel et touristique. Après la rénovation d'un moulin à eau dans les années 1990, c'est une cascade enfouie sous la végétation qui revoit la lumière grâce aux habitants.

    Le Maire et son Conseil municipal ont décidé de réhabiliter la cascade du Pissarot. Pour cette initiative, ils ont pu bénéficier d'une aide financière de la part du Grand site Puy Mary - Volcan du Cantal. Si pour la sécurisation des falaises, hautes de 40 m, une entreprise spécialisée est intervenue, tous les travaux de nettoyage et d'aménagement du site ont été réalisés bénévolement par les habitants de la commune.

    Une fois sécurisé et aménagé, le site de la cascade du Pissarot viendra ponctuer un sentier de randonnée qui permettra également d'aller à la découverte d'un moulin à eau, le dernier moulin à farine du Vaulmier, qui s'est arrêté de tourner en 1952.

    Dans quelques mois, pour pallier au manque d'hébergements, la commune va investir sur l'implantation de cabanes finlandaises en lieu et place d'un minigolf. Le Vaulmier espère ainsi jouer un rôle dans l'animation touristique de ce territoire méconnu, pourtant idéalement situé entre Salers et le puy Mary.

    AB, d'après France 3 Auvergne-Rhône-Alpes / photo : lesamandies.fr


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique