• Depuis 2013, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne réalise un inventaire du petit patrimoine bâti non protégé sur les 147 communes du territoire du Parc. Les données sont à la disposition des acteurs locaux et du grand public.

    S’appuyant en partie sur des données d’inventaire datant du début des années 1990, le Syndicat mixte a complété, actualisé et informatisé les données relatives au petit patrimoine bâti non protégé  du territoire .

    L’inventaire s'appuie sur une méthodologie précise et a été réalisé au travers de plusieurs campagnes successives : 46 communes en 2013, 44 communes en 2015 et 35 communes en 2016.

    En 2017, ce sont 4 800 objets (croix, fours, lavoirs, abreuvoirs, puits...) qui ont été inventoriés, géolocalisés et organisés dans une base de données.  Ces données sont disponibles en téléchargement sur la plateforme du CRAIG.

    La dernière phase de l’inventaire aura lieu entre mars et septembre 2018, sur 25 communes situées dans le département du Cantal. Cela concernera le nord-ouest du Cantal et notamment la région de Riom-ès-Montagnes (communes du Pays Gentiane).

    Le petit patrimoine, qu'es aquo ?

    Le petit patrimoine, patrimoine vernaculaire et rural, correspond essentiellement au patrimoine bâti mais pas seulement. Il s'agit à la fois de patrimoine religieux (chapelles, calvaires, oratoires, croix, chemins de croix, monuments de mission, menhirs, dolmens...), de patrimoine hydraulique, lié à l'eau (lavoirs, fontaines, puits, moulins à eau, ponts, sources aménagées), de patrimoine civil (fours à pain, local incendie, abris de berger, burons, ponts-bascule, séchoirs, pigeonniers, colombiers) ou bien agricole (travails, vieilles éoliennes, abreuvoirs...). Parfois, ces différentes familles se croisent (fontaine-croix, etc.).

    Ces nombreux éléments sont réalisés dans des matériaux divers : pierre, métal, bois, verre, etc.

     

    Source : parcdesvolcans.fr


    votre commentaire
  • La célèbre émission de France 3 dédiée au patrimoine, "Des Racines & Des Ailes", était consacrée mercredi 8 novembre au Massif Central. Un périple de 2 h entre Puy de Dôme, Cantal, Haute-Loire, Lozère et Gard qui a emmené les téléspectateurs à la découverte des paysages variés de la région mais également du patrimoine historique et bâti, à l'image des burons et des châteaux. Parmi les châteaux mis à l'honneur, le château de la Cheyrelle (Dienne) et les ruines du château d'Apchon avec notamment de très belles images réalisées depuis un avion de tourisme.

    Vous avez manqué ce programme ? Pas de panique ! France 3 vous propose de revoir l'émission via sa chaîne Youtube.

    Vidéo : "Sur les chemins du Massif Central"

     


    votre commentaire
  • Riom-ès-Montagnes : un atelier sur le patrimoine ferroviaire cantalienLes ateliers 2017 de l’Association des Amis de Haute-Auvergne (AAPHA), préparés cette année en collaboration avec la société La Haute-Auvergne et l’association des chemins de fer de Haute-Auvergne, auront lieu le 7 octobre à Riom-es-Montagnes. Ils permettront de découvrir le patrimoine ferroviaire cantalien.

    A partir de 9 h 15 au cinéma Le Quai des Arts, Pascal Desmichel et Frédéric Faucon, chercheurs à l’Université Clermont-Auvergne, parleront du réseau, des ouvrages d’art, des gares et de l’urbanisme lié au développement ferroviaire dans le département du Cantal. Cette conférence sera suivie de la projection d'un film de Jacques Benaben tourné dans le Cézallier, "Le Dernier des transhumants" (1990), en partenariat avec les Archives départementales du Cantal, ainsi que de la présentation de la derniere Revue de la Haute-Auvergne consacrée au patrimoine ferroviaire.

    En fin de matinée, Jean-Michel Piernetz des chemins de fer de Haute-Auvergne, fera quant à lui découvrir les machines et les autorails plus récents (film "Du rêve à la réalité") avant de faire voyager les participants, l'après-midi, sur la ligne Bort-les-Orgues - Neussargues dans un autorail ancien.

    L’escale dans la gare de Lugarde sera enfin l’occasion de découvrir la vie d’un garde-barrières au XXe siècle au travers de l’étude de l’ethnologue du CNRS, Martin de la Soudière (conférence de Martin de la Soudière et Jocelyne Guillaud)

    Inscriptions : 06 87 13 83 04


    votre commentaire
  • Comparer les sites et paysages d’hier et d’aujourd’hui, parfaire ses savoirs sur le patrimoine remarquable, s’imaginer acteur sur les lieux des films tournés dans le Cantal… Mobilis est l’application mobile indispensable pour une découverte vivante et interactive du patrimoine cantalien.

    Oubliez les guides volumineux, accédez, smartphone en main, à des fiches de sites explicatives agrémentées de photographies récentes, mais aussi d’images d’archives. Les experts des Archives départementales et du patrimoine local du Cantal ont sélectionné les lieux à ne pas manquer, les informations incontournables et numérisé de précieux clichés. Images rares, par exemple, du square Vermenouze d’Aurillac en 1900, sous la neige, calèche au premier plan. Grâce à la technologie de Mobilis, un saut dans le passé plein d’émotion et d’humilité.

    Téléchargeable gratuitement sur l'App Store, Play Store, ou via un flashcode, Mobilis vous géolocalise, repère et analyse pour vous tous les sites incontournables alentour.

    Emilie, utilisatrice et passionnée du patrimoine du Cantal, témoigne : "Ce que j’aime avec Mobilis, c’est que l’on explore les villages comme ils étaient autrefois. On se projette dans leur vie, animée par ces ombres vêtues d’épaisses étoffes noires, on imagine le bruit des carrioles et des fers à chevaux… Mais on s’aperçoit aussi que la même fontaine trône encore au milieu de la même place, que les façades des maisons sont reconnaissables et toujours aussi belles, que la petite échoppe d’autrefois a perduré et s’est transformée en magasin franchisé… Cela donne toute sa valeur au patrimoine transmis depuis des générations, et ça donne envie de le préserver et de le valoriser encore."

    Mobilis : une application sur le patrimoine du Cantal

    Des trésors dans votre smartphone

    Des constructions remarquables au patrimoine vernaculaire, plus de 1 000 lieux sont recensés, avec 3 500 images à contempler, grâce au travail du Conseil Départemental du Cantal. Mobilis décline dix catégories emblématiques de la richesse patrimoniale du Cantal : édifices majeurs, églises et chapelles, burons, châteaux, points de vue, sites naturels… que Mobilis décrit en racontant leur histoire. On y trouve aussi une rubrique sur les lieux de tournage de films dans le département : de "La Grande Vadrouille" de Gérard Oury qui montre la vallée de la Truyère et le barrage de Grandval en 1966, au "Pont de Cassandra" avec des images spectaculaires du viaduc de Garabit. Où que vous soyez dans le Cantal, d’Aurillac à Saint-Flour en passant par Salers, le Puy-Mary, Chaudes-Aigues…, Mobilis vous invite à aller de découverte en découverte pour mieux connaître le Cantal. Et si vous êtes 100 % connecté, rendez-vous sur la page Facebook de Mobilis, pour échanger avis, informations, photos et partager l’application Cantal Mobilis !

     

    mobilis.cantal.fr

    Pascale Martin, cantal-destination.com

     
     
    Flash code - Cantal mobilis.jpg

     

     

    votre commentaire
  • Collandres : l'eau au coeur des estives du plateau des JaleinesLe plateau des Jaleines est une zone d’estive située sur la commune de Collandres et classée Natura 2000. Le Syndicat mixte du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne, gestionnaire du site, propose une sortie découverte de la biodiversité des milieux aquatiques et humides du plateau.

    Au-delà de sa valeur paysagère unique, le plateau des Jaleines abrite des milieux naturels et de nombreuses espèces rares et parfois menacées. L’eau y est omniprésente sous de multiples formes : tourbières, prairies humides, cours d’eau...

     

    Memento

    • Samedi 19 août 2017
    • Durée : 3 h, de 14 h à 17 h
    • Distance à parcourir : 2 km
    • Rendez-vous sur la place du village de Collandres et covoiturage possible jusqu’au site d’observation (commune de Collandres - 15)
    • Gratuit
    • Tout public à partir de 7 ans
    • Inscription en ligne obligatoire
    • Matériel recommandé : chaussures de randonnée montantes, vêtements chauds, couvre-chef / casquette, crème solaire, jumelles..
    • Renseignements au 04 71 20 22 10

    Source : parcdesvolcans.fr


    votre commentaire