• Le Claux : le Noël du Puy MaryPour la première fois, les Maisons de Site des vallées du Puy Mary ouvrent leur porte à l’occasion des fêtes de Noël.

    Du 17 au 24 décembre 2016 de 14 h à 17 h, Le Claux, Dienne, le Falgoux et Mandailles s'animent autour des Maisons de Site avec de nombreuses animations à prévoir : expositions, contes, marchés de Noël, marchés de producteurs, démonstration de sculpture sur bois... Le programme complet est à consulter sur www.puymary.fr courant décembre.

    Le 17 décembre, les enfants des vallées sont invités à venir décorer le Sapin de Noël qui sera disposé dans chaque Maison de Site. L’occasion de partager un goûter dans une ambiance festive et chaleureuse.

    Noël en Pays Gentiane

    Par ailleurs, ne manquez pas :

    • le concert de Noël, samedi 17 décembre 2016 à 20 h 30 à l'église de Saint-Etienne-de-Chomeil, avec le choeur Musica Condat et la Troup'Badour,
    • les crèches des églises de Saint-Etienne-de-Chomeil et de Saint-Amandin, tout le mois de décembre,
    • les marchés de Noël de Riom-ès-Montagnes, Trizac (18 décembre), Cheylade (11 décembre)
    • le Train du Père Noël, les 20 et 21 décembre en gare de Riom-ès-Montagnes (réservation vivement conseillée).

    votre commentaire
  • Aurillac & Cantal : Didier Huguet fait revivre les contes et légendes du pays riomoisSi vous suivez ce blog depuis un certain temps, vous aurez remarqué mon attirance pour le patrimoine oral et en particulier pour les contes et légendes du Haut-Cantal que j'ai d'ailleurs inventoriés (en partie !) il y a quelques années.

    Depuis plus de 30 ans, l’Institut d’Études Occitanes du Cantal organise "les Rapatonadas", la fête du conte et de l’oralité inspirée du rapaton (prononcez "rapatou"), petit diable farceur et figure emblématique des contes occitans de Haute-Auvergne. Sur le Haut-Cantal, on parle plutôt du drac (prononcer "dra"), mais au fond c'est le même personnage ! 

    L'occitan, plus qu'une langue

    La 36e édition des Rapatonadas se déroule du 4 au 13 novembre 2016 à Aurillac mais aussi un peu partout dans le Cantal, car ce festival propose désormais des spectacles décentralisés. Parmi les conteurs présents, je voulais vous parler de Didier Huguet. Originaire de la région de Murat, Didier Huguet est un ancien instituteur. Véritable ambassadeur de l'occitan, il a également enseigné la langue dans les écoles. Pour lui, "l'occitan n'est pas seulement une langue parlée dans les recoins de campagne, mais il y a aussi toute une civilisation, il y a la cuisine, la toponymie, un certain nombre de savoir-faire et de métiers, une science de l'irrigation... tout un tas de choses passionnantes !" Mais quel rapport avec le conte me direz-vous ? Et bien ce passionné a fait de nombreuses recherches sur les légendes du Cantal et les a collectées (en Français comme en Occitan) pour les Archives départementales du Cantal. Et pour les Rapatonadas, il en a fait un spectacle.

    Les "contes et légendes des monts" de Didier Huguet

    Mourjou : Didier Huguet fait revivre les contes et légendes du pays riomoisDidier Huguet dévoile ses "contes et légendes des monts", le dimanche 6 novembre à Aurillac, le jeudi 10 novembre à Mourjou ou encore le dimanche 13 novembre dans la vallée de la Jordanne dans le cadre d'une "balade contée". Ce spectacle, aussi bien en Français qu'en Occitan, est issu de collectages menés par le conteur auprès de Cantaliens détenteurs de ces trésors.

    Avec Didier Huguet, les légendes volent de place en place, tels des parpalhòls (papillons) ! Au Puy Griou, le Diable fait un pari stupide. Sur le Peyre Arse, un géant se lève de son siège pour boire l'eau de la Santoire. Ailleurs, des lacs s'entraident. Dans le village de l'Oupillière, sur la planèze près de Collandres, hommes et serpents vivent de concert. A Riom, Cotteughes, les bòbas (serpents) gardent des trésors. De dorée, la légende se fait noire. Entre chien et loup, l'homme de la nuit maraude. Au canton, la femme-loup d'Apchon se carapate. Quant à la revenante, un an après sa mort, elle retourne au bal...

    Renseignements : 04 71 48 93 87 - contact@ieo-cantal.com
    http://www.ieo-cantal.com/index.php/5-evenements/las-rapatonadas/85-contes-et-legendes-des-monts

    Pour écouter Didier Huguet, rendez-vous sur http://www.recits-occitan.com, rubrique "Nos récits"

    Si vous vous intéressez aux légendes du pays riomois, par ici : http://enpaysgentiane.kazeo.com/histoire-et-traditions-c27644732/6

    AB


    votre commentaire
  • Marchastel : Les Bistrots d'automne 2016Le restaurant L'Escapade accueille, samedi 29 octobre, l'un des rendez-vous 2016 des "Bistrots d'automne" initiés par le Parc naturel régional des volcans d'Auvergne. Les Bistrots d'automne, ce sont cette année cinq rendez-vous festifs, culturels et culinaires, dans cinq communes d'Auvergne, dont Antignac, Pradiers et Marchastel dans le Cantal. A chaque fois, trois animations sont au programme : un apéro-tchatche autour d’un sujet local ou d’une actualité, un repas à base de produits locaux et un spectacle vivant (concert, théâtre, lecture contée…). C'est l'occasion de faire vivre un peu plus ces bistrots de villages qui sont bien souvent les derniers commerces de proximité. 

    Le programme à Marchastel

    • 18 h 30 - Apéro-tchatche - Gratuit : "Les tourbières ont-elles vraiment un intérêt ?" Projection-débat sur les savoirs, usages et pratiques d’hier à aujourd’hui
    • 20 h - Dîner - 15 € sur réservation au 04 71 78 40 88 : Assiette forestière (velouté de cèpes, terrine aux trompettes, mini vol au vent aux champignons des bois), coq au cidre avec chanterelles et ses légumes, fougnarde aux pommes
    • 21 h 30 - Spectacle - 5 € : Quaus de Lanla (chant traditionnel auvergnat a capella à danser)

     

     > En savoir plus sur les Bistrots d'automne


    votre commentaire
  • Apchon : le chantier de sauvegarde du château débute ! Pourtant déserté depuis la seconde moitié du 18e siècle, le château fort d'Apchon a conservé un important pan du corps de logis et deux tours de surveillance. Inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, il marque aujourd'hui encore le paysage, du haut de ses 1 100 mètres d'altitude. 

    En juillet 2012, la Commune d'Apchon lançait un appel d'offre relatif à la maîtrise d'œuvre pour la sauvegarde, la consolidation et la mise en valeur des vestiges du château. La première tranche des travaux, qui concerne le sauvetage et la consolidation de l'équerre Nord-est du château, vient de débuter. 

     

    Les travaux, qui devraient durer environ cinq mois, portent sur la consolidation des vestiges, les mesures de sécurité des visiteurs, la reconstitution ponctuelle des tours et d'ouvrages en pierre de taille. La situation géographique du château a obligé l'entreprise Geneste (Murat), en charge du chantier, à faire acheminer les matériaux par héliportage. Au cours des travaux, une équipe de 3 à 6 tailleurs de pierres et maçons est sur place. 

    La deuxième tranche des travaux (2017 ou 2018) concernera la tour Est, avec construction de murets de consolidation. Le coût estimatif est similaire à celui de la première tranche (220 000 € environ). Enfin, la troisième tranche se traduira par la restauration de la poterne sud avec réaménagement de l'escalier et du couloir. Il est possible de participer à une souscription via le site internet de la Fondation du Patrimoine.

    AB / CDF

    Crédit photo : fondation-patrimoine.org


    votre commentaire
  • 2016

    Voir la galerie


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires